Sprint vs Jogging

Enfin l’été est arrivé et on veut aller dehors profiter de la température et du sublime soleil. Durant cette belle saison, de la Vitamine D est absorbée par la peau, ce que est excellent pour l’humeur (adios la dépression saisonnière!), l’absorption du calcium & phosphate par l’intestin et aide contre le cancer. De plus, on peut aller profiter des activités extérieures. Plusieurs se demandent, “mais que puis-je faire?” et j’entends souvent la fameuse phrase: “Je vais aller jogger.”

Pour ceux qui me connaisse, ceci ne sera pas une surprise, mais je ne suis pas une très grande fan du jogging. Je trouve que c’est difficile sur les joints, ça crée un débalancement physique et ça n’apporte souvent pas l’effet recherché.

sprinters vs marathonner.jpg

Sans oublier, ceci:

Butt sprinter vs marathon.jpg

Si pour vous faire du jogging, ça vous aide à libérer votre esprit ou que vous aimez tout simplement ça, rien ne devrait vous empêcher de le faire. Juste faire attention de consulter un évaluateur de course, qu’il analyse votre foulée et vous conseille sur des points correctifs afin de ne pas vous blesser. Je vous suggère également de lire: “Ready to run: Unlock your potential to run naturally.” par Kelly Starrett.

Petite confidence: lorsque j’ai commencé à m’entraîner dans les années 2005-06, mon objectif était de faire un demi-marathon. Et oui people, j’ai été une joggeuse! Pour moi, c’était ça mon entraînement, et ce accompagné de mes revues populaires avec des programmes pré-faits et non personnalisés. Little did I know back then. Je courais sur des tapis roulants en hiver et dehors en été. Jusqu’au moment où que je me suis rendue compte que j’aimais vraiment pas ça, ça m’ennuyait tellement et que j’avais mal partout. Ce n’était pas pour moi, ce ne l’est toujours pas d’ailleurs. Je trouvais toujours une raison d’aller à la salle de bain pour prendre une petite pause. J’ai donc arrêter.

Quelques années plus tard, Ludovic Louis, un coach que j’estime beaucoup, m’expliquait les bienfaits des sprints. Oui, j’en avais fait au secondaire durant les Olympiades (100m et relais) mais je comprenais pas pourquoi c’était si bon et dans quel but. C’était un nouveau monde qui s’ouvrait à moi. Quand je comparais les types de corps, ceux des sprinters étaient exactement ce que je voulais. En plus, non seulement les bénéfices étaient immenses, le plus fabuleux était que ça prend quasiment pas de temps! 10-12 sprints de 50m et you are good to go! 20-25 minutes et tu as fini. Ceci comprenant le réchauffement.

Hallelujah.jpg

Pour ceux qui sont encore un peu hésitant, car c’est trop beau pour être vrai. Voici quelques bénéfices des sprints:

  1. Perte de poids. Selon des études, les sprints favorisent la perte de grasse de façon plus rapide que des exercices aérobiques (jogging).
  2. Gain musculaire et focus sur les fibres musculaires à contraction rapide (Type II et Type IIb). Lors des sprints de la testostérone est produite, ce qui permet au muscle de prendre de l’expension et le niveau de cortisol diminue. La cortisol est l’ennemi de la perte de poids. Les activités aérobiques, tel le jogging, contribue à la perte musculaire ainsi que la diminution de la capacité d’explosion à long terme.
  3. Augmente la capacité cardiovasculaire. Des études ont démontré que les intervalles, tels les sprints avaient de meilleurs résulats cardiovasculaires. Et plus, ils aident à la santé du coeur.
  4. Augmente le booty! Probablement, une des raisons des plus importantes; n’est-ce pas mesdames? Les fesses étant une partie de votre corps qui contribuent fortement à tous vos mouvements explosifs. Ils bénéficient énormément des exercices qui engagent les fibres à contraction rapide.
  5. Temps. Comme je l’expliquais un peu plus haut, un entraînement par intervalle est beaucoup plus rapide et efficace. Si vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer, mettez vos espadrilles, allez dans un parc et.. sprinnttterrr!!

Ceci est pour n’en énumérer quelques-uns. Il y en a encore plus!

Pour votre prochaine sortie, voici ce que vous pouvez faire :

  • 5 minutes de préparation à la course et/ou jogging léger.
  • 10 à 12 sprints de 50m. Courez le plus rapidement possible, comme si votre vie était en danger et que des zombies vous courent après, World War Z style. Et revenez en marchant ou en jogging. Vous pouvez même commencer avec 5 sprints et vous montez graduellement.
  • Lorsque vous avez fini, marcher ou jogger pour retourner à la maison.
  • Essayez de trouver un temps pour vous étirer et/ou passer le foam roller sur vos cuisses.

Foam roller exercises thigh.jpg

 

Une chose qui est important de se souvenir, est que peu importe ce que vous faites, BOUGEZ!! Que ce soit du jogging, sprints, natation, soccer, football, tennis; sortez dehors et ayez du plaisir.

 

Références:

Bret Contreras (glutes master)

https://www.t-nation.com/training/advanced-glute-training

https://bretcontreras.com/how-to-design-an-optimal-glute-training-program/

Charles Poliquin (sprints)

http://main.poliquingroup.com/ArticlesMultimedia/Articles/Article/989/Eight_Reasons_Everyone_Should_Do_Sprints.aspx

The Journal of Physiology (intervals)

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1113/jphysiol.2006.112094/full

Vitamine D

US National Library of Medicine National Institutes of health: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3356951/

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s